Visiter une église : la méthode des 4 rondes

À l’occasion des journées du patrimoine, des églises seront exceptionnellement ouvertes. Pour bien en profiter, je vous ai préparé une méthode d’exploration. Rien ne vous échappera des monuments que vous visiterez.

église fontaine-la-Louvet
Eglise de Fontaine-la-Louvet (Eure)

Quand on se retrouve dans une église, on est parfois embêté. Par quoi commencer ? Où regarder ? Comment être sûr de ne rien rater ? Voici ma solution : la méthode des 4 rondes. Autrement dit, vous devez faire 4 fois le tour de l’église, en vous intéressant successivement et exclusivement à :

  1. L’architecture extérieure
  2. L’architecture intérieure
  3. Les peintures, sculptures et vitraux
  4. Le mobilier

C’est parti pour la visite.

Avant de commencer, quelques mots d’excuse. Cet article se veut un aide-mémoire, une check-list. Pardonnez son style sec et dense.

Une ronde pour l’extérieur

L’église se dresse devant vous. Faites-en le tour.

Analysez d’abord les murs. Quels sont les matériaux de construction ? Quel est l’appareil ? Distinguez-vous plusieurs types d’appareils selon la partie de l’église ? Dans l’affirmative, cela indique autant de campagnes de construction. Approchez-vous. Sur les blocs, repérez-vous des graffiti ou des marques de tailleurs de pierre ?

L’église est-elle orientée, c’est-à-dire tournée vers l’orient ? Quelle est la façade principale ? Ce n’est pas toujours la façade ouest. Quelle est la silhouette de la façade ? Façade pignon, écran, harmonique, à bas-côtés, baroque…

L’église est-elle dominée par une tour ? Par plusieurs ? Où se trouve-t-elle ? En façade, sur le côté, au-dessus de la croisée du transept…  Quel(s) matériau(x) constitue la tour ? En charpente, en pierre, recouverte de tuiles, d’ardoise… Quelle est sa forme ? Base carrée, rectangulaire, octogonale… Quelle est sa silhouette ? En flèche, en dôme, plat…

Une ronde pour l’architecture intérieure

Entrez dans l’église. Asseyez-vous dans la nef pour vous reposer de cette première salve de questions, mais surtout pour ressentir l’impression, l’atmosphère qui se dégage du monument. L’église vous semble-t-elle par exemple lumineuse, spacieuse, mystérieuse, théâtrale, intimiste, dépouillée, harmonieuse, trop stylée… ?

Quel est le plan de l’église ? Rectangulaire, en croix latine, en croix grecque (rare), ronde (exceptionnel)… Combien de vaisseaux (rien à voir avec Star Wars) contient la nef ? En général, 1 ou 3 (exceptionnellement 5). Y a-t-il un transept, un déambulatoire ? Y a-t-il des chapelles ? Est-ce des chapelles rayonnantes, échelonnées, latérales ? Y a-t-il une crypte ?

Levez les yeux. Combien comptez-vous de niveaux ? En général, 1 ou 2. Parfois 3. Exceptionnellement 4, mais jamais plus. Parmi eux, distinguez les grandes arcades, le triforium, les tribunes et les fenêtres hautes. La nef développe-t-elle le même nombre de niveaux que le reste de l’église ? Si ce paragraphe vous rappelle la dernière fois qu’on vous a expliqué la physique quantique, voici quelques clés de compréhension.

Quelle est la structure du bâtiment ? Possède-t-il des voûtes ? De quel(s) type(s) ? En berceau, en arêtes, en croisée d’ogives, en coupole… Par quoi est porté le bâtiment ? Des murs (c’est le minimum), des colonnes ou des piliers ? Quel est le dispositif architectural mis en place par le maître d’œuvre pour contenir la poussée des voûtes ? Contreforts, bas-côtés avec ou sans tribunes, arc-boutant… Il faudra sortir de l’église pour le vérifier.  

À quoi ressemblent les fenêtres ? Sont-elles nombreuses ? Sont-elles grandes au point d’intégrer des remplages ? Leur encadrement est-il ouvragé (moulure, colonnettes…) ? Quelle est la forme de leur arc ? Semi-circulaire, brisé, lancéolé, en anse de panier… Le catalogue complet à lire ici.

Quel est le style architectural de l’église ? Roman, gothique primitif, gothique classique, gothique rayonnant, gothique flamboyant, Renaissance, classique, néo-classique, néo-roman, néo-gothique… Reprenez votre respiration après cette énumération malheureusement non exhaustive. À moins de l’avoir déjà fait, téléchargez le guide « Reconnaître le style des églises » pour vous aider (voir dans la colonne de droite).

Une troisième ronde dédiée aux peintures, sculptures et vitraux

On s’intéresse maintenant au décor.

Les sculpteurs privilégient deux zones :

  • le(s) portail(s)
  • les chapiteaux

Le portail est-il sculpté ? Quelle portion est-elle sculptée ? L’intégralité, les côtés (les ébrasements), les voussures, le tympan. Reconnaissez-vous la scène sculptée éventuellement sur le tympan ? Le Christ en majesté, le Jugement dernier, le couronnement de la Vierge, la vie du saint local, le maire

Quelle décoration est sculptée sur les chapiteaux ? Motifs, végétaux, personnages…

Un jubé sépare-t-il la nef du chœur ?

L’église possède sûrement des statues. Reconnaissez-vous le Christ, la Vierge, saint Pierre, le saint patron de l’église ? Sont-elles anciennes ? Certains personnages se distinguent-ils par des attributs originaux : roue, armes, outils… ? Prenez un selfie avec votre statue préférée. Attention, se glissent dans cet article des ordres peu recommandés.

Les sculpteurs se sont-ils amusés à placer des petites sculptures figuratives (humain, monstre, animal) dans des endroits plus discrets ? Ouvrez l’œil ; observez notamment la retombée des arcs, les culots, les angles internes du bâtiment, les clés de voûte. À l’extérieur, étudiez les corniches, les gargouilles…

Les murs sont-ils, au moins en partie, recouverts de peintures ? Est-ce juste des aplats ? Des personnages, des scènes sont-ils représentés ? Quelle technique : fresque ou détrempe ?

Les vitraux sont-ils colorés ou « blancs » ? Sont-ils abstraits ou figuratifs ? De quelles époques datent-ils ? La réponse se trouve peut-être sur un panneau d’information. Reconnaissez-vous des scènes : épisodes de la vie du Christ, de la Vierge, du saint patron local ? Non ? Ça viendra en suivant régulièrement mon site.

Une dernière ronde pour le mobilier

Le mobilier a souvent été dégradé ou détruit notamment pendant les guerres de religion ou la Révolution. Pour cette raison, accordez une valeur particulière aux éléments survivants, et donc antérieurs au XIXe siècle.

Toute église comprend au moins un autel. Est-il simple (un bloc, une table), ouvragé et/ou mis en valeur par un baldaquin, ou un retable ?

Entrez dans le chœur sauf si un écriteau ou une clôture vous l’interdit. Je ne veux pas d’ennui. Si le chœur comporte des stalles, soulevez le siège afin de découvrir les miséricordes. Ces consoles de bois peuvent être sculptées de figures pittoresques.

Repérez le confessionnal, la cuve baptismale, la chaire à prêcher (facultative) et l’orgue.

L’église contient-elle des tableaux ?

L’église contient-elle des tombeaux ? De quels types ? Enfeu, plate-tombe, gisant, orant…

Bravo, vous avez regardé l’église sous toutes les coutures. C’est fou le nombre de détails à étudier dans un monument religieux. Et encore, je vous ai tracé cela à grands traits et sans explication. Sinon, vous serez à lire cet article dans une heure.

Toutefois, pour ceux qui veulent approfondir le sujet et tout comprendre, j’ai rédigé et enregistré un guide : « Décoder l’architecture des églises ». Dans quelques minutes, il peut se retrouver dans votre boîte mail. En savoir plus.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aimer aussi...

7 Responses

  1. Janny Yves dit :

    Merci Laurent, c’est vraiment un aide mémoire et la check-list complète.
    Quelle soit la taille de l’édifice visité, tu rappelles l’importance et la foule de détails qui peuvent échapper à ton regard….en conclusion, une visite ne se fait pas au pas de charge….. il faut savoir prendre le temps et d’en disposer aussi!!!

  2. Janny dit :

    effectivement, c’est dans la foulée…

  3. LACOUR dit :

    Très bonne idée cette check-list ! Je ne profiterai pas de ces journées du patrimoine car en route vers Oléron….où il y aura des découvertes à faire. J’en suis certaine !
    À bientôt
    Annie

  4. Je vais poser une question bête mais quand on dit qu’une église est tournée vers l’est cela veut dire que c’est le portail qui est à l’est ? Ou est-ce l’autre côté de l’église ?

    • Laurent Ridel dit :

      Un portail peut se trouver à l’ouest, au sud, au nord. Ce qui est décisif, c’est plutôt la position du chœur. Une église orientée a son chœur à l’orient, c’est-à-dire à l’est.

  5. Patricia Brosson dit :

    Bonjour Laurent, je tiens à vous féliciter et à vous remercier de ce cadeau que vous nous faites. Enseignante à la retraite, je suis une formation de guide (par plaisir et amour de l’histoire de l’Art) et je reconnais bien la démarche pédagogique qui est la votre ici; Je reviendrai vers vous plus tard pour des questions. Il s’agissait, ici, d’un grand MERCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *