Pourquoi les églises sont-elles tournées vers l’est ?

moi

Laurent Ridel

Mots-clés :

Sauf exceptions, les bâtisseurs du Moyen Âge respectent la règle d’orienter les églises et les cathédrales. Je vous explique pourquoi la plupart s’y conforment tandis que d’autres semblent jouer aux rebelles. 

La vidéo est plus complète et plus récente que cet article

L’axe des églises est généralement dirigé vers l’orient, c’est-à-dire que le chœur, là où se tiennent l’autel et le prêtre, se trouvent à l’est. Au sens strict, l’architecture chrétienne est donc orientée : les églises regardent vers l’orient. A l’opposé, l’entrée et la façade principale se trouvent généralement à l’ouest. Mais pourquoi ce schéma est si courant ?

Église Notre-Dame du Marillais
Église Notre-Dame du Marillais, Saint-Florent-le-Vieil, Maine-et-Loire. Photo de Manu @ Lille sur Flickr.com. Licence creative commons.

Face à Jérusalem : une idée reçue incorrecte

J’ai plusieurs fois entendu la même explication à cette disposition : les églises pointeraient vers Jérusalem. Vous y croyez ? Désolé, ça ne tient pas debout. Si c’était le cas, les églises d’Arménie devraient être tournées vers le sud, car Jérusalem se trouve dans cette direction. Or, partout dans le monde, les édifices religieux catholiques adoptent généralement l’orientation, quelle que soit leur position géographique par rapport à la ville sainte.

L’explication est symbolique. À l’est le soleil se lève (si, si je vous le jure !). La lumière triomphe alors des ténèbres. La renaissance du jour évoque la résurrection du Christ. Par analogie, le christianisme envisage que, de ce côté, Jésus fera son retour glorieux parmi les hommes à la fin des temps. Lors de la messe, le peuple et le prêtre prient donc vers l’est, dans l’attente de la seconde venue du Christ sur Terre. Voici donc la véritable explication de l’orientation des églises.

A l’inverse, l’ouest, là où le soleil se couche, symbolise la mort. Le mot « occident » ne ressemble-t-il pas au latin occidere, occire ? Attentifs aux significations cachées, les hommes d’Église n’ont pas pu s’empêcher de faire le rapprochement.

Une orientation approximative des églises

Si vous observez le plan de multiples églises, vous vous rendrez compte que cette orientation laisse à désirer. Les édifices ne pointent pas exactement vers le point cardinal. Il s’en faut de quelques, voire de quelques dizaines de degrés.

La faute à une boussole mal réglée ? Non, la faute à ce fichu soleil qui n’arrête pas de bouger. Au fil des saisons, l’astre qui sert de repère d’orientation ne se lève pas au même point de l’horizon. Il daigne surgir plus ou moins parfaitement à l’est.

Orientation de l'église à l'est, mais approximativement
Cette église a son axe est-ouest légèrement biaisé. Dans l’idéal, il devrait indiquer 90°.

En étudiant certains monuments, certains chercheurs s’étonnent d’une orientation particulière : le lever du soleil lors des équinoxes, des solstices ou lors d’une fête chrétienne importante (Pâques, celle du saint patron…). En connaissance de cause, les bâtisseurs choisiraient donc un jour spécial pour planter le bâton qui, de son ombre, allait indiquer l’axe de l’édifice religieux. D’où un écart volontairement recherché par rapport à l’est théorique. L’idée est séduisante sans toutefois être unanimement validée par la recherche scientifique.

Les églises désorientées

Je pourrais clore maintenant cet épisode sauf que…  quelques églises ne respectent pas du tout la règle. Autrement dit il existe des exceptions à l’orientation. Comme par esprit de contradiction, certains bâtisseurs ont été jusqu’à tourner le sanctuaire vers l’ouest. Dans ce cas, on dit que le bâtiment n’est plus orienté, mais occidenté. Mortel, n’est-ce pas ? (rappelez vous : occidere). Si vous y prêtez attention lors de vos visites, vous trouverez des églises dans tous les sens, tournées vers sud-ouest, le nord, le sud, etc.

Pourquoi certaines églises — elles sont rares — se comportent-elles comme des girouettes ? Oubliez l’hypothèse d’un architecte qui a égaré sa boussole. En fait, les exceptions s’expliquent souvent par la topographie, c’est-à-dire la disposition des lieux.

Prenons le cas de Marseille. Au XVIIIe siècle, la ville provençale avait une cathédrale médiévale, mais la taille du bâtiment était devenue ridicule par rapport à l’importance qu’avait prise la ville. À partir de 1852, on réédifie la cathédrale sur le même site en lui donnant des proportions gigantesques. Sainte-Marie-Majeure est encore aujourd’hui l’une des plus grandes églises de France. Alors que l’ancienne cathédrale était orientée, la nouvelle est construite perpendiculairement. Pourquoi ? Le bâtiment prenait tellement de place qu’on ne pouvait l’insérer dans le tissu urbain qu’en suivant un axe nord-sud. Bref, la topographie du site a commandé le plan de l’église.

Plan des cathédrales de Marseille
L’actuelle cathédrale de Marseille, la Major (ou Saine-Marie-Majeure), pointe vers le nord alors que l’ancienne cathédrale (en bleu), aujourd’hui partiellement ruinée, respectait la tradition orientale (fond de carte : OpenStreetMap).

Ailleurs, la présence d’un bâtiment gênant, d’un rempart ou le tracé des rues contiguës ont contraint l’orientation de l’édifice. C’est notamment le cas de la cathédrale de Chartres dont le problème de l’intrigante direction nord-est, a suscité des réponses parfois farfelues. Il se résout facilement dès que l’on regarde le plan antique de la ville, restitué par les archéologues. L’architecte de la cathédrale a moulé son œuvre sur le réseau routier préexistent, hérité de l’Antiquité.

De toute façon, à partir du XVIe siècle, la règle de l’orientation perd de sa rigueur. L’archevêque de Milan, Charles Borromée (1538-1584), admet, en cas d’impossibilité de bâtir autrement, les dérogations. Attendez-vous donc à surtout trouver les églises désorientées parmi les dernières construites.

Les points-clés

En somme, l’orientation des églises obéit principalement à un symbolisme profond : les chrétiens croient à la seconde venue du Christ depuis l’est. Jérusalem n’est pas le centre d’attraction des églises. Cependant, en raison de contraintes topographiques, ou d’une construction plus récente, certains monuments religieux se dispensent de suivre cette tradition.

À la suite de cet article, j’espère que vous ferez un peu plus attention à l’orientation des églises. Pas besoin d’une boussole. Repérez-vous grâce au soleil ou grâce à un plan urbain. Vous dénicherez, j’en suis sûr, quelques constructions insolites.

Si vous aimez découvrir ces anomalies architecturales, j’ai publié un autre article : Les églises n’ont pas toujours un plan en croix.

Merci à Thomas pour sa question qui a inspiré cet article. Continuez à poser des questions, à explorer et à apprendre ! Votre apprentissage peut passer par votre inscription à mon infolettre du dimanche.

Partager l'article

L’AUTEUR

Laurent Ridel

Ancien guide et historien, je vous aide à travers ce blog à décoder les églises, les châteaux forts et le Moyen Âge.

Ma recette : de la pédagogie, beaucoup d’illustrations et un brin d’humour.

Laurent Ridel

29 réponses à “Pourquoi les églises sont-elles tournées vers l’est ?”

  1. Avatar de Thierry R. BACHMANN

    Il y a surtout à mon sens une raison liée aux techniques de construction

    Eglises Romanes : Porte et coeur Vers l’Est (comme c’est toujours le cas des synagogues)
    Eglises Gothiques : Porte Vers l’Ouest et Coeur Vers l’Est

    Une histoire de Lumiere et de techniques pour faire entree la Lumiere

    Il a fallout les arcs brisées pour pouvoir faire largement entree la lumière par des grandes fenetres. D’où le changement d’orientation en emplacement du Coeur

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      L’orientation de la lumière est en effet importante. Au moment de la messe, le chœur recevait la lumière du soleil matinal, donnant aux fenêtres (notamment les vitraux) un aspect magique. Autrement dit, l’orientation sert à la mise en scène du culte. Par contre, je ne vois pas de rupture comme vous l’écrivez entre l’art roman et l’art gothique. Quelle que soit l’époque, la porte se trouve à l’ouest, plus rarement au sud. Jamais à l’est.

  2. Avatar de jeanne Gonçalvès
    jeanne Gonçalvès

    Dans la réforme liturgique appliquée par Charlemagne,quelle est la raison donnée pour placer désormais le choeur à l’ouest ?

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Charlemagne, proclamé empereur, se sent l’héritier des empereurs romains. Il reprend donc certaines traditions antiques : A Rome, les grandes basiliques construites du temps de Constantin (dont Saint-Pierre du Vatican) étaient toutes occidentées.

  3. Avatar de Rabu
    Rabu

    Bonsoir,
    Je crois que l’orientation est encore plus précise que « vers l’Est » car l’orientation d’une église donnée est faite de la sorte d’être dirigée vers le soleil levant le jour du saint patron auquel est consacrée cette église. Le soleil ne se lèvant rigoureusement à l’Est qu’aux équinoxes.

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Oui, c’est possible cet alignement dans l’axe du soleil, le jour de la fête du saint patron mais ce n’est pas la règle.

  4. Avatar de Pascal

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour votre article. Effectuant des recherches sur une ancienne église située à proximité d’un hameau sur un coteau de bonne pente (dans le Gers), et citée en 1264… sous le vocable de Saint Orens (St Oriencii…), d’après les anciens, cette édifice disparu mais présent avant la résolution (carte de Cassini), était orienté vers le Sud (!). De plus à l’aide d’un cliché photographique aérien en noir et blanc via le site geoportail, avant que le champs ne soit cultivé à l’aide de machinerie agricole (tracteur, hélas!), une empreinte sombre de section rectangulaire est bien visible et franche, et dans suivant Nord/Sud.
    De nature curieuse, j’ai lu que St Orens, vivait en hermitte dans une certaine vallée située dans les Pyrénées au pied d’un certain col…. Est il possible que l’édifice soit tournée vers ce lieu en rapport à son vocable ? J’ai lu cela concernant d’autres églises, chapelles romanes encore debout de nos jours ?
    Comme ce point ne me semble pas cité dans votre article, je vais le relire toutefois 😉
    Merci

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Impossible de vous répondre. Les bâtisseurs ne nous ont pas laissé d’écrits relatant la construction de leurs églises. Difficile d’être dans leur tête. Merci au moins de lancer cette hypothèse.

      1. Avatar de Pascal

        Oui pour l’hypothèse, cela permet d’observer l’orientation des édifices si celle-ci est « correcte » avant d’y pénétrer lorsque cela est possible. Orientation qui quelques fois peuvent être différentes comme c’est le cas pour cette chapelle Saint Jean : http://regussinfos.free.fr/regchapjean1.html

        « La naissance de saint Jean se fête le 24 juin, au solstice d’été,
        celle du Christ le 25 décembre au solstice d’hiver.
        Au solstice d’été le sud, au solstice d’hiver le nord-.
        L’axe va au Christ en partant de saint Jean.
        Du sud au nord voici l’axe d’orientation de la chapelle :
        la volonté symbolique du constructeur apparaît évidente. »

        En tout cas merci pour votre site, qui regorge d’informations permettant de voir différemment les monuments et découvrir certains détails 😉

        1. Avatar de Benjamin
          Benjamin

          Savez-vous que le Christ n’est pas né le 25 décembre ?
          Ni même en cette période hivernal…
          Il est né pendant le grand recensement.
          Et à une époque où le bétail était dans les champs.
          Autrement dit, probablement plus en Avril

          La fête du 24Juin, est une fête païenne.
          On fêtait le Dieu Soleil
          Mais pour faire une transition avec le Christianisme, on a calqué un Saint. Comme ça, le peuple pouvait toujours célébrer ce jour, et cela posait moins de problème diplomatique

  5. Avatar de Féral Christian
    Féral Christian

    du côté de Montauban il y a une tradition orale qui voudrait que les églises orientées sur le lever de soleil le jour du saint auquel elle est consacrée avaient le droit d avoir une girouette ! je ne trouve aucun écrit . Est ce que quelqu’un en sait quelque chose ? merci

  6. Avatar de Odoul Gérard
    Odoul Gérard

    Oui, un peu trop simple et condescendant de taxer les constructeurs des églises et cathédrales à la fois de négligents ou d’ignorants. Ils méritent surtout du respect et de l’admiration pour ce qu’ils ont fait, et dont la plupart d’entre nous, surtout les critiques, seraient incapables.
    Oui, tout le monde sait que l’orientation théorique est le chevet orient0°é à l’est. Alors la question qui de pose dès lors, outre l’hypothèse farfelue et facile des « approximation », c’est pourquoi la grande majorité des églises, romanes ou gothiques ne sont pas vraiment orientée vers l’est? Que l’architecte de « Trifouillis -les-Oies » sous l’emprise bien connue de l’alcool se soit trompé, pourquoi pas, mais coment expliqué que Notre-dame de Paris, Amiens ou Bourges (excusez du peu!) ont une orientation 23° vers le sud, donc orientation sud-est? Et mieux encore, comment expliquer que la Cathédrale de Chartes soit orienté complètement vers le nord-est? 90° d’écart entre Notre-Dame et Chartres!!! Des approximations, sans doute…. Mais les explications solides existent. Je peux vous les donner si vous le souhaitez.

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Je développe un peu plus le sujet dans la vidéo en haut de l’article. Je vous explique notamment pourquoi les églises ne sont pas exactement orientées.

      Attention de vouloir tracer des parallèles entre les différentes cathédrales comme vous le faites. Si Notre-Dame de Paris et Amiens ont en effet à peu près la même orientation, soit 115° (0° correspondant au nord), Bourges s’en différencie (108°) et l’axe de Chartres (44°) n’est pas perpendiculaire à celui de Paris. Données que tout le monde peut vérifier sur le site cartographique Geoportail (j’en parle dans la vidéo). Du coup, vos explications que vous présentez comme « solides » prennent du plomb dans l’aile. Libre à vous néanmoins de développer vos arguments dans cette rubrique commentaire.

  7. Avatar de Jean Louis Frapech

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt. Je dois vous préciser que les églises, cathédrales, chapelles, et Temples de l’antiquité sont orientés (tournés vers l’orient !!) en fonction du jour de célébration de la divinité qui fait l’objet de la dédicace. Pour faire court les temples sont orientés entre l’Alpha et l’Oméga des chrétiens. Nous avons retrouvé la règle d’orientation et nous l’avons vérifiée dans tout le monde entier !! Maintenant attention certains édifices religieux ont une double dédicace en fonction de l’histoire religieuse du lieu, mais bien évidement la deuxième dédicace ne change pas l’orientation !!! exemple la cathédrale de Bayonne dédicacée à la vierge alors que la dédicace de la construction était Saint Leon. Jean Louis Frapech animateur du groupe Euclide Eratosthène.

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Par rapport au temps où j’ai rédigé l’article, je suis plus réservé sur l’orientation sur le jour de la fête du saint. En Angleterre, en Autriche et en Allemagne, des enquêtes statistiques sur des centaines d’églises invalident cette hypothèse. Vous évoquez la cathédrale Notre-Dame de Bayonne. Enquêter à partir d’églises dédiées à la Vierge n’est pas concluant car la Vierge, du fait de bénéficier de 7 ou 8 fêtes durant l’année, a plus de chances de correspondre à un azimuth.

  8. Avatar de Leibenguth
    Leibenguth

    Bonjour, merci pour votre article. A Moustiers Sainte Marie (04) nous avons l’église ND de l’Assomption qui présente un chœur désaxé. L’explication: le prieur du moment aurait voulu redonner un « réel » axe à l’église qui pour lui, n’était pas réellement à l’est. Mort pendant les travaux, on ne refera que le chœur sur cet axe. Cela donne un aspect original à l’église qui voit son chœur partir sur la droite (lorsqu’on lui fait face). Ce schéma peut se trouver sur d’autres églises. Certains aiment à dire que l’architecte a voulu représenter le Christ en croix (sauf que la tête part habituellement sur la droite et là, à Moustiers, le chœur part sur la gauche lorsqu’on se base sur ce dessin). Avez vous eu vent de cet aspect et sauriez vous me donner une autre explication pour ces églises « désaxée »? Merci

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Bonjour, je rédigerai un article sur ces églises en ligne brisée. Pour vous répondre rapidement, le plan tordu de ces églises trouve plusieurs explications. La première est la difficulté de raccorder deux parties construites à deux époques différentes. Ce qui semble le cas de Notre-Dame de l’Assomption. On a rebâti un chœur sans réussir, faute de point de repère, à l’aligner avec la nef romane. Parfois, on dévie l’axe de l’église car un obstacle (rue, maison) ne permet pas d’étaler l’église dans la direction souhaitée. Enfin, le sous-sol présentait peut-être des fragilités qui contraignaient à déplacer les fondations et donc le plan de l’église. Comme vous le dites, l’explication symbolique de la tête du christ est peu probable.

  9. Avatar de Alain Le Doaré
    Alain Le Doaré

    Ma question est : lorsque le Christ est en Croix, vers quel point cardinal est tourné son regard ? Nord ? Sud ? Ouest ? Est

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Il n’y a pas de directions particulières pour les Christ en croix. Vous en trouverez face ouest, est, sud ou nord.

  10. Avatar de Ginoux
    Ginoux

    Voilà comment j’ai découvert votre Blog, visitant Rodez, j’ai constaté que la Cathédrale était à environ 100°. J’ai cherché une explication, persuadé qu’elle aurait dû être à 90° et j’ai trouvé votre page… Merci

  11. Avatar de MARCHAND Anne

    Bonjour,
    Le problème de l’orientation des édifices chrétiens est assez compliqué parce qu’il faut prendre en compte plusieurs choses : la période construction du début de celui-ci; la ou les dédicaces (certaines églises n’étaient pas forcément à l’origine dédiées au même saint qu’aujourd’hui); les fondations quand l’église se trouve sur un ancien temple païen, dans une grotte (église troglodytiques) chapelle dans un arbre etc. Effectivement certaines églises furent orientées au jour de la St Jean d’été, d’autres au jour de la fête du saint concerné, d’autres (plus rares) autrement. D’ailleurs, les raisons du choix de la dédicace sont passionnantes… Il y a aussi les décalages calendaires et astronomiques, bien sûr.

  12. Avatar de Pinault Marie France
    Pinault Marie France

    Bonjour,
    Depuis plus de 20 ans je suis résidente permanente en Bretagne. Dans notre secteur paroissial de 9 clochers nous avons une église qui a été reconstruite après la séparation de l’Eglise et de L’Etat et est donc diocésaine. Je l’avais fréquentée à plusieurs reprise. Mais à un office de semaine Sainte vers 18 h, mon attention a été attiré par un rayon de soleil faisant briller une mosaïque avec des filets dorés, juste devant le chœur, et que je n’avais jamais remarquée. Levant les yeux j’ai constaté que les vitraux étaient illuminés par le soleil. Renseignements pris les plans avaient été modifies car le sol ne pouvait pas supporter l’important porche-clocher en granit : cette église est donc tournée vers l’ouest.
    Je n’avais rien remarqué. C’est d’autant plus amusant que j’ai travaillé pendant plus de 3 ans au « Comité national de construction d’églises » disparu dans les années 1970 ; j’avais également fourni au père Cappelade de Bordeaux de la documentation pour son livre sur les églises nouvelles. J’ai malheureusement prêté ce livre qui ne m’a jamais été rendu et je pense qu’il n’est plus édité (j’ai 78 ans).
    Dans le bulletin paroissial un reportage a été fait sur chaque relais et rien n’a été signalé sur l’église de Saint-Jacut de la mer. Je voulais le signaler et ai donc consulté votre site pour savoir combien d,églises était dans ce cas en France. Votre site est vraiment très intéressant. On avait dû me dire que les églises étaient tournées vers l’Orient et je ne m’étais pas posé de questions lorsque j’étais à l’étranger… merci beaucoup pour votre éclairage (sic) qui est beaucoup plus logique.

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Témoignage très intéressant sur les églises désorientées. merci !

  13. Avatar de PONGE
    PONGE

    Bonjour.
    Je vous signale l’église de BLOT-L’ÉGLISE (63440) qui est « occidentée » c’est-à-dire ouvrant plein EST avec un chevet plein OUEST, et ceci sans qu’aucune contrainte géographique se soit imposée à l’évidence (à voir sur google-earth). J’ignore sa date de construction (mais elle ne date pas d’hier), et les motivations de l’architecte si ce n’est que d’ouvrir vers la rue principale…

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      En effet, l’église me semble occidentée pour ouvrir sur la rue principale. Je connais mal l’architecture de la région mais j’ai l’impression que l’église est récente. Son style semble néogothique.

  14. Avatar de PierreMichel
    PierreMichel

    C’est… comment dire ? … Parfait, voilà ! Clair, précis, documenté, sympa. Tout ce qu’on aime, en fait.
    Merci à vous, Laurent, et merci également aux oiseaux (non crédités) pour le délicieux fond sonore 🙂

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      Oui, j’emmène toujours mes oiseaux avec moi pour le tournage de vidéo 🙂 Merci de ton passage.

  15. Avatar de Benjamin
    Benjamin

    Cela ne viendrait pas d’un culte païens au Dieu Soleil ?
    Avant le Christianisme, le France était païennes.
    Et pour faire une transition entre le paganisme et le christianisme, on a fait quelques compromis.
    Dans la bible, il est dit de respecté le jour du repos (le 7ème jour qui est le Sabbat (Samedi)).
    C’est en 321ap JC que l’empereur Constantin a décrété qu’il faudrait respecter le « jour vénérable du Soleil » , ou le Sunday (dimanche)

    Je serais curieux de connaître l’orientation des Eglises du premier siècles ap JC , si vous avez des infos à paratager, je suis preneur…

    1. Avatar de Laurent Ridel
      Laurent Ridel

      L’orientation des églises est-il un héritage de culte païen au Dieu soleil ? Comme la plupart des religions anciennes, le christianisme accorde de l’importance aux phénomènes astronomiques. Comme le soleil est unique, comme il dispense la vie et la lumière, il est logique que le monothéisme chrétien voit dans l’astre le symbole de Dieu. Il n’y a pas forcément recherche d’un « compromis » avec le paganisme. Les motivations de Constantin de sanctuariser le dimanche ressemblent davantage à un compromis. Ce choix convenait bien au culte solaire du « Sol invictus » qu’aux chrétiens. Les chrétiens, surtout ceux de Rome, étaient favorables au dimanche plutôt qu’au samedi sabbatique, par opposition au judaïsme et pour mettre en valeur le jour de la Résurrection du Christ. Vous aurez du mal à déterminer l’orientation des églises au 1er siècle, parce qu’il n’y en a pas. L’une des premières « églises » (encore qu’elle soit privée) se trouve à Doura-Europos. Elle est aménagée vers 240 après J.-C.. Elle n’a pas d’orientation car elle est dépourvue d’autel et a une forme carrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *