Où vit le seigneur en son château ? (VIDEO)

Avant d’être une forteresse, le château fort est une résidence pour le seigneur, sa famille et ses serviteurs. Mais où vivent-ils précisément ? Souvent, on répond dans le donjon. En réalité, les configurations sont beaucoup plus variées.

Transcription de la vidéo

Un logement en 3 parties

La résidence du seigneur se compose généralement de :

  • l’endroit où il dort, la chambre.
  • l’endroit où il prie : la chapelle. Les deux pièces sont souvent proches l’une de l’autre.
  • l’endroit où il mange, où il festoie, où il reçoit… : la salle. Les textes latins parlent d’aula. Mot qui a donné le mot anglais hall.

Au fil des siècles, les pièces résidentielles s’étoffent, notamment dans les châteaux royaux et princiers. On trouvera en plus une antichambre, une garde-robe où sont conservés les vêtements du seigneur, un cabinet où le seigneur travaille ou reçoit dans l’intimité un conseiller…

Parmi toutes ces pièces, la salle est normalement la plus belle du château, la plus animée en tout cas. Ce qui est curieux, c’est qu’au cours de la journée, ses fonctions changent. Aux heures de repas, on dresse la table sur des tréteaux. On retire ces éléments lorsque le seigneur accueille, installé sur son siège, des invités de marque, lorsqu’il reçoit des paysans de son domaine, lorsqu’il rend la justice. À la nuit tombée, des hôtes de passage peuvent même dormir dans cette pièce sur des paillasses. L’aula est vraiment la salle de vie du château.

Le donjon, le cœur du château ?

La salle, les chambres, la chapelle, se trouvaient-elles dans le donjon ? Pas obligatoirement. Déjà parce que des châteaux n’avaient pas de donjon. Mais aussi parce qu’en visitant certains donjons, vous vous rendrez compte que certains sont inhabitables : pièces trop exiguës, baies trop petites et rares, pas de latrines, pas de cheminées… Même si les hommes étaient rudes à l’époque, le seigneur, sa femme et ses enfants ne vivaient quand même pas dans le froid permanent et à la lueur de bougies. Ils appréciaient un minimum de confort.

Vous trouverez donc des donjons à vocation résidentielle et d’autres sans. Le donjon de Loches, bâti entre 1013 et 1035, appartient à la première catégorie. À l’intérieur, la répartition se fait par étages. Le rez-de-chaussée accueille un cellier et un puits. Le premier étage, la grande salle et une chambre d’apparat. Au-dessus, l’appartement seigneurial et la chapelle privée. Enfin, le sommet a une vocation défensive.

L’alternative résidentielle : le logis

Dans le cas où le donjon n’est pas habitable, où habite le seigneur ? Dans ce cas, il dispose généralement d’un logis dans la cour du château. Il peut être bâti contre la muraille. Il peut être de plain-pied ou à étage. Il peut rassembler les chambres, la salle et la chapelle ou alors il peut au contraire se décomposer en autant de bâtiments distincts ou accolés. Toutes les formules existent. Voici l’aula du château de Caen, appelée la salle de l’Échiquier. On a un édifice indépendant, mais une porte ouvrait sur les autres bâtiments résidentiels.

Malheureusement, lors de vos visites de châteaux, vous ne verrez pas beaucoup de logis en aussi bon état. Pour une raison simple : ils n’étaient pas construits aussi robustement que les donjons qui eux, nécessitaient d’être solide. Le temps a fait disparaître ces logis ou les a laissés en ruine. Essayez néanmoins de les repérer. Ils possèdent souvent une rangée de belles et grandes baies, au cadre sculpté. Preuve que les bâtisseurs ont mis un peu de soin dans leur construction. Rappelez-vous que ce sont des pièces d’apparat qui devait éblouir le visiteur.

Le rôle du donjon

Si le donjon n’abritait pas systématiquement la résidence du seigneur et de sa famille, à quoi servait-il ? Je ne vous étonnerai pas en vous disant qu’il avait d’abord une fonction militaire. Du haut de la tour, les défenseurs pouvaient tirer à l’arc ou à l’arbalète sur les assaillants ; ils pouvaient surveiller la campagne alentour.

Le fait que le donjon ne servait pas obligatoirement de résidence pour le seigneur n’interdisait pas que d’autres personnes pussent y vivre : par exemple des prisonniers, par exemple la garnison. Les soldats pouvaient ainsi rapidement intervenir en cas d’attaque-surprise. La tour n’était donc pas forcément inhabitée même si le châtelain n’y dormait pas, n’y mangeait pas.

Au-delà des fonctions concrètes, pratiques du donjon, retenez aussi son rôle symbolique. À quoi sert un donjon ? Déjà à impressionner l’ennemi ou le visiteur. À manifester la puissance de son propriétaire. Prenez le château de Coucy dans le département de l’Aisne. Le donjon, malheureusement détruit, était l’un des plus puissants de France, grâce à ses 54 m de hauteur. Il comptait notamment deux étages dont les spécialistes en fortifications ne comprennent pas les fonctions. Apparemment, ils ne servaient pas à la résidence. On peut se demander si la seule utilité de ces niveaux était de rehausser la tour afin de dominer encore davantage le paysage et de marquer les esprits.

J’espère qu’à l’issue de cette vidéo, vous ferez un peu plus attention au plan des châteaux que vous visiterez. Le seigneur vivait-il dans le donjon ? Disposait-il plutôt d’un logis dans la cour ? Les chambres, la chapelle et la salle étaient-elles regroupées dans le même bâtiment ? Bref, vous avez de quoi faire lors de votre prochaine sortie.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez aimer aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez visiter les églises ?

Téléchargez mon guide "Reconnaître les styles d'architecture". C'est gratuit.